Voyager au Costa Rica: Que faire? Que voir?

Standard

Même si la capitale est au centre du pays (tout est à moins de neuf heures de route), très peu de gens tombent amoureux de la ville de San José. Elle est souvent décrite comme peu jolie, avec une agglomération urbaine. Pourtant, il faut reconnaitre que la ville bénéficie d’un environnement plutôt appréciable, située entre les montagnes en dents de scie. On y trouve de nombreux cafés et restaurants, des espaces verts, un campus d’université dynamique et de multiples sites culturels et artistiques.

Mais, en effet, le Costa Rica n’est pas un pays qui tourne uniquement autour de sa capitale: de nombreuses activités sont à faire un peu partout sur le territoire pour un séjour inoubliable.voyage costa rica

Arenal Volcano

Arenal est un des volcans les plus actifs du monde et se dresse à près de 1800 mètres d’altitude. Depuis plus d’une cinquantaine d’années, des curieux et des voyageurs s’y rendent pour récolter un petit morceau de roche volcanique ou de lave qui s’est écoulée sur ses flancs. Pourtant le volcan était calme pendant des centaines et des centaines d’années. Ce n’est que depuis 1968 qu’Arenal s’est réveillé de sa sieste volcanique à la faveur d’un tremblement de terre. Des éruptions étaient fréquentes jusqu’en 2010, année récente du retour à l’inactivité d’Arenal. Aujourd’hui, il sert de lieu d’observation privilégié puisqu’on y trouve un observatoire du coté Nord. L’idéal est de s’y rendre entre février et avril pour éviter le brouillard.

La Péninsule de Nicoya

La baie du littoral de la péninsule de Nicoya peut se vanter d’être le cœur de magnifiques plages, avec des couleurs chaudes occupant tous les panoramas et des forêts plus denses les unes que les autres. On y trouve également une forte activité de pêche, ainsi que de nombreux ranchs. Depuis une quarantaine d’années, la région est plus touristique, de ce fait, des restaurants et des hôtels y ont fait leur apparition. La péninsule de Nicoya s’étend du nord-ouest du Costa Rica jusqu’au bas du Pacifique. Elle se situe à trois heures de route de San Jose.

La Parc National Corcovado

Cet espace de 425 kilomètres carrés attire des milliers de voyageurs. C’est l’occasion de découvrir la faune et la flore si diverses qui font la particularité du Costa Rica. Des insectes et des oiseaux vous entourent pendant que vous avancez dans la jungle colorée. Depuis les sentiers déjà tracés, vous pourrez alors apercevoir des jaguars, des tapirs ou encore des perroquets.
Le Parc est situé au sud-ouest du pays. Plusieurs points d’entrée sont accessibles, de 8h à 16h. Il est conseillé de s’y rendre assez tôt le matin, moment pendant lequel il est le plus facile d’observer les animaux.

Guanacaste

La région de Guanacaste est surnommée la “côte dorée” du pays et vaut à elle seule un voyage Costa Rica. C’est l’une des destinations emblématiques et préférées de tout le territoire et pas seulement à cause de ses plages paradisiaques reculées. La région voit une savane sèche et ensoleillée cohabiter avec une humide forêt tropicale unique dans tout le pays. À l’est, des volcans sont visibles, notamment ceux de la Cordillère de Guanacaste. Le long de la côte, jusqu’à la frontière du Nicaragua, on retrouve des coins de sables surplombés par des hôtels et des petits villages de pêcheurs. On peut également y découvrir toute la culture Cowboy qui est restée prédominante après la colonisation espagnole. Le parc National de Santa Rosa, dans la province, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En tous les cas, le Costa Rica porte bien son nom: Les cotes riches du pays offrent de nombreuses activités et panoramas qui font de la région une des plus belles du monde.